La complainte du petit maire…


On n'est pas des moutons

87cffceadd3e934c8bf3b287882e5fdd_xl

Un destin facétieux me fit un jour édile…
Mon sort en fut jeté avant que j’me défile !
Quand on doit supporter la lourdeur d’être maire,
Seul le rire salvateur éloigne la galère !
La vie n’a de bon sens hors de la régalade,
Qu’à la place d’honneur trône la galéjade !

Le dernier des quidams peut-il imaginer
Qu’un premier magistrat se doit tout endurer ?
Non bien sûr c’est connu, la place doit être bonne
Puisqu’ils en veulent tous, qu’à ce sport ils s’adonnent.
Et si sans rechigner les candidats s’avancent,
C’est qu’il y a de quoi se rassasier la panse !

Affligeante ignorance, français si vous saviez !
Entrez donc dans la danse, venez vous y frotter !
C’est la démocratie qui vous ouvre ses portes,
Ne soyez pas bégueules, le pouvoir vous exhorte.
Fi des atermoiements, il nous faut des élus,
Et toutes les volontés seront les…

View original post 455 mots de plus

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s