La solitude


La solitude se comporte comme un chat. Au début, vous croyez lui faire une fleur en la tolérant dans votre appartement. Vous lui préparez même un panier bien douillet où elle puisse s’endormir tout en rond, le temps d’une halte. Six mois plus tard, c’est vous qui habitez chez elle. Elle a envahi votre appartement, décide de votre heure de coucher et de vous insomnies, habite le silence comme un tic-tac d’horloge et repeint les murs blancs d’une jolie teinte grise.
Christelle Ravey 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s