La poésie, elle est partout


La poésie est dans l’essence profonde des choses et des phénomènes. Elle aide l’homme à fuir la monotonie récurrente du quotidien. Elle le sauve du poison de la vanité, des petitesses de l’égoïsme humain, de l’ennui. La poésie, elle est partout, dans tout ce qui nous entoure: le visible et l’invisible, le beau et le laid, la colère et la douceur, la haine et l’amour. Elle est dans la vie, matérielle et spirituelle. Si l’humanité avait les yeux pour la voir, les sens pour la saisir, si la poésie pouvait devenir une nécessité vitale, telle que l’air et le soleil, il n’y aurait pas de massacres. Si même dans les guerres, l’ennemi pouvait voir la poésie de l’exploit, du courage, l’hostilité se serait fondue, la cruauté se serait consumée.

Dora Gabé 

 

383px-BASA-1771K-1-1133-6-Dora_Gabe

3 réflexions sur “La poésie, elle est partout

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s