Benoîte Groult a compté pour moi


Benoîte Groult a compté pour moi, je me souviens du jour, en 2012, où elle m’a dit être née sans avoir le droit de vote. Un témoignage qui rappelle combien ce droit de vote des femmes est un acquis récent. Dans son œuvre, me frappe sa capacité à percuter la réalité, à la mettre en mots simplement pour qu’elle surgisse et se révèle. Ainsi soit elle, c’est une écriture limpide qui nomme une réalité universelle qu’on méconnaît ou tente de taire. J’ai aimé en elle le combat féministe, mais aussi la romancière. Quand j’ai lu Les Vaisseaux du cœur, je lui ai téléphoné et lui ai dit que ce livre m’avait ému, bouleversé et que c’était un des plus beaux romans d’amour que je connaisse, elle m’avait répondu que ce compliment lui faisait plaisir, elle aimait qu’on retienne de son œuvre, outre le combat militant, également la littérature. Benoîte Groult n’a jamais cessé d’alerter les jeunes générations. Je retiens une de ses phrases : une féministe ne tue jamais personne, à laquelle j’ajoute qu’en revanche, dans notre pays, des machistes tuent tous les jours des femmes.

 Caroline de Haas

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s